Les différents types de traumatismes crâniens

Traumatisme crânio- cérébral ou crânien

Qu’est-ce qu’un traumatisme crânio-cérébral?

          Un traumatisme crânio-cérébral désigne toute atteinte cérébrale impliquant une destruction ou un fonctionnement inadéquat du tissu cérébral suite à un choc entre le cerveau et la boîte crânienne, par un mécanisme d’accélération/décélération rapide. Il peut également être occasionné par une fracture ouverte ou un objet pénétrant.

          Une perturbation de l’état de conscience est observée chez la personne ayant subi un TCC.

          Proportionnel à la gravité du traumatisme, il peut s’agir d’une simple contusion momentanée ou aller jusqu’au coma profond. ce changement d’état de conscience peut être de très courte durée ou se prolonger pendant plusieurs jours ou même plusieurs mois.

Quelles sont les lésions rencontrées?

  • Lésions axonales diffuses:

          Les neurones sont étirés voire rompus sous l’effet d’une violente accélération et/ou décélération. Ces lésions participent à l’état de coma et sont souvent invisibles au scanner.

  • Contusion

          Les différents composants du tissu cérébral (neurones, vaisseaux et autres cellules) sont endommagés à un ou plusieurs endroits précis:

– Contusion par coup: Le cerveau est blessé au niveau de l’impact

– Contusion par contrecoup: Le cerveau est blessé à un endroit diamétralement opposé à l’impact, projeté contre les reliefs osseux.

  • Les hématomes

          La rupture des vaisseaux sous l’effet du choc entraîne une collection de sang qui va comprimer les structures avoisinantes. On en distingue 3 localisations:

  1. Hématome intra-cérébral: Collection de sang dans la matière cérébrale
  2. Hématome extra-dural: Collection de sang entre la boîte crânienne et la méninge la plus externe, la dure mère)

aftc28

3. Hématome sous-dural: Collection de sang entre la dure mère et la pie mère.

 

 

 

  • L’oedème cérébral

          L’oedème cérébral est l’augmentation en eau des tissus, son importance est liée à l’importance du traumatisme, il conditionne en grande partie le pronostic par l’hypertension intracrânienne qu’il provoque.

  • L’hypertension intracrânienne (HIC)

          La boîte crânienne étant inextensible, quand une lésion cérébrale grossit liée à un hématome ou un oedème important, la pression de la boîte crânienne augmente, comprime les vaisseaux sanguins, ce qui diminue et parfois interrompt l’apport d’oxygène au tissu cérébral voisin. C’est un facteur d’aggravation des lésions qui doit être prévenu et rapidement combattu.

  • L’hydrocéphalie

          Si les voies d’écoulement du liquide céphalorachidien sont bloquées, par du sang ou une liaison, ce liquide ne circule plus correctement et entraîne une dilatation des ventricules latéraux.