Une association pour quoi faire?

        Appartenir à une Association ne va pas de soi. En effet, ce ne sont que des années après la période douloureuse que les familles peuvent « faire le pas » d’adhérer ou de constituer une Association.

          L’Association a pour but la défense de l’ensemble des intérêts matériels et moraux des victimes du traumatisme crânien et ceux de leurs familles.

          Elle initie, encourage et facilite la mise en oeuvre de toute action susceptible d’y contribuer (Services et Etablissements).

        SON ROLE

  • ROMPRE L’ISOLEMENT: Tous les témoignages font ressortir un sentiment de solitude, d’impuissance et d’ignorance: « On n’a pas reçu de formation pour être parent ou conjoint d’une personne cérébrolésée ».
  • ACCOMPAGNER: L’Association peut accompagner les familles, à leur demande, dans le dédale administratif et juridique auquel elles sont confrontées.
  • ECOUTER ET SOUTENIR: Sans vouloir se substituer au « psy », l’Association peut soutenir et conseiller dans une relation d’aide, en faisant des rencontres et des sorties. Nous avons actuellement une journée d’accueil par semaine à Champhol.
  • INFORMER ET SENSIBILISER: Les familles demandent souvent des informations claires, c’est-à-dire conformes à la vérité sans cependant tuer l’espoir. Des livrets ont été réalisés par des médecins avec les suggestions des familles. Ces livrets peuvent servir de guide et répondre aux principales questions que les familles se posent.
  • AVOIR UN ROLE DE TIERS MEDIATEUR:

– dans la relation avec le blessé, avec la famille

– dans la relation par rapport aux soignants: l’Association peut être le porte-parole de la souffrance du blessé qui ne peut l’exprimer, et de sa famille (souffrances morale, sociale, psychologique).

-Sensibiliser les soignants à cette problématique, à tous les stades du soin, de la rééducation et de la réinsertion sociale.